RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Ven 28 Nov 2014 - 1:40

Ça vient de la chambre de ta grand-mère. Jusque là tu n'en étais pas sur, tu imaginais qu'elle parlait en dormant ou qu'elle ronflait légèrement, mais non; c'est bien des murmures que tu entent. Et un rire!

Tu te lèves discrètement. Entre inquiétude (elle radote ou elle n'est pas seule?) et 'amusement (elle perd les pédales et retombe en enfance) tu t'approches tout doucement de sa porte.

Elle...badine? Tu croirais entendre une gamine de 15 ans qui flirte avec son petit copain! Qui est son "grand loup"? Et ses soupirs...

Merde! elle n'est pas seule, tu viens d'entendre une autre voix!
avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Ven 28 Nov 2014 - 15:05

Je me suis couché ce soir-là comme beaucoup d'autres soirs. Le boulot jusqu'à 22 h, pour reprendre entièrement le Grand Livre Analytique du stagiaire pistonné, la fermeture de la "boutique" et le vague signe au vigile, puis la longue stagnation au bar "XXXL" devant un cocktail et des clips sirupeux. Pas de collègue cette fois pour me tenir compagnie.

A mon retour, Babouchka était couchée bien sûr. A moitié sourde, adepte des somnifères pour tromper l'ennui, elle ne se plaint jamais de de mes rentrées tardives, assez discrètes au reste. L'aide à domicile a du s'occuper de mon aïeule aussi je ne m'inquiète de rien.

La lassitude et l'alcool aidant j'enlève seulement veste, cravate et chaussures et me couche ensuite tout habillé.

J'ai l'impression de dormir depuis à peine dix minutes quand des murmures s'insinuent dans mon sommeil. Ce ne peut être qu'Olga Vassilievna donc j'essaie de passer outre et me retourne côté fenêtre.

Mais impossible d'ignorer plus longtemps le bruit avec ce rire incongru qui jaillit. Là je me réveille tout à fait, et pâteux, je me lève et me dirige vers sa chambre. Une fois devant la porte je tire les pans de ma chemise pour la remettre à peu près comme il faut tout en fronçant les sourcils. Ca devient de plus en plus louche ! Et de plus en plus chaud ! Je me frotte la nuque et le visage, espérant dissiper quelque rêve tenace.

Mais la deuxième voix que j'entends soudain me glace. Hallucinations ? Drogue dans mon cocktail ?? J'ai un coup au cœur en pensant à un malade pervers qui se serait introduit chez nous et ferait subir des sévices à ma grand-mère. Ce genre de choses arrive et ça peut très bien tomber sur moi, pour changer. La colère et l'urgence m'assaillent.

J'allume la lumière du couloir, pour bénéficier d'un éclairage, et j'actionne la poignée.

-"Y'a quelqu'un ?" Dis-je d'une voix cotonneuse mais sévère en ouvrant la porte.
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Ven 28 Nov 2014 - 18:20

Oh oui, il y a quelqu'un! Devant ta grand-mère assise dans son lit qui tient sa chemise de nuit fermée contre elle, se tient un homme, adossé contre la fenêtre, aussi surpris que toi lorsque tu rentres.
Un asiatique, d'une trentaine d'année, une veste rose aux motifs alambiqués, un collier en forme de yin et de yang de la taille d'un gros réveil, un colt brillant de milles feux dans le pantalon vert serti de petits brillants, tout ça avec des santiags dans ce qui semble être de la peau de lézard.

Mais le pire, le plus surprenant, c'est que tu as plus l'impression de gêner qu'autre chose, comme si c'est toi qui avait interrompu quelque chose de normal, plutôt que l'inverse.

D'ailleurs l'asiatique regarde ta grand-mère, ils ont l'air de se comprendre.

-" sort rebenok, te dit-elle, j'arrive tout de suite. Laisse nous deux minutes"

avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Sam 29 Nov 2014 - 8:15

Mon regard effaré alterne entre Olga Vassilievna, royalement assise et sereine, et un inconnu asiatique déguisé en hippie à la mine étonnée ... Mais à la surprise mêlée de soulagement c'est l'embarras qui succède.

-"Bien sûr ! Pardon ... je ne voulais pas ... excusez-moi ..."

Et je referme la porte sans tarder, honteux de mon intrusion, et passablement secoué.

Je traîne mes chaussettes jusque dans la cuisine, le cœur battant. C'est quoi ce délire ?? J'allume la pièce et me rend directement au buffet. Un shot de vodka c'est ce qu'il me faut.

J'apporte la bouteille et un verre sur la table, je m'assois et je me sers. Je tends l'oreille pour vérifier que les murmures confirment la scène que j'ai vue. Incroyable.

Le cafard me saisit cruellement au moment où la vérité me frappe : ma grand-mère mène une double vie secrète et romanesque ! Et de longue date vu la parfaite compréhension qui régnait entre les deux lascars ! Qui est cet original en santiags ?? Où l'a-t-elle rencontré ?? Le contraste avec ma fade existence, réglée dans un tableau Excell, me plonge dans la plus sombre mélancolie. Je bois cul-sec. Puisse la vodka résoudre d'un trait ces équations déprimantes.
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Sam 29 Nov 2014 - 14:08

Un peu plus tard tu les vois sortir de la chambre; ta Babouchka marche d'un air fier comme tu ne l'as pas vu faire depuis des années; bon elle traîne toujours les pieds dans ses gros chaussons fourrés, mais quand même, elle a plus d'allure que lorsque tu la vois d'habitude se traîner du fauteuil à sa chambre. Elle se tient au bras de l'asiatique, qui semble précautionneux, comme s'il faisait réellement attention à elle. Il l'aide à s’asseoir dans le grand fauteuil du salon, et sans doute par l'effet surréaliste de la fatigue, de la vodka et la surprise, tu te rend-compte pour la première fois de sa ressemblance avec un trône, comme si la majesté de ton aïeul t'avais été cachée jusqu'à maintenant.

Tu rebois cul sec un verre lorsqu'en prime, le jeune homme se met sur un genoux, tel en dévotion devant Babouchka; tu te rends compte que tu en es déjà à la moitié de la bouteille, et pourtant, ça ne suffit pas pour expliquer ce qui se passe...Lorsque enfin ta grand-mère te regarde, tu vois une lueur inhabituelle dans son regards; comme si elle était habité par un esprit supérieur qui avait pris le contrôle. Tu as à peine le temps de reprendre un verre qu'elle va pour te parler.

Manque de bol, elle est pris d'une quinte de toux; ta grand-mère est mal en point après tout, si elle n'a pas son sirop elle a tendance à s'etrangler
avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Sam 29 Nov 2014 - 17:13

D'un air poissonneux je contemple ma bonne vieille Babouchka assise sur son fauteuil céleste. Cette vision me plonge dans une méditation vaporeuse où s'évanouissent tous mes mesquins sentiments de jalousie, d'envie et de mauvaise foi.

Comme l'alcool m'aide à y voir clair je me resserts machinalement. Le mec à la tenue excentrique m'offre le clou du spectacle en s'agenouillant devant la Vénérable. La lueur surnaturelle dans le regard de mon aïeule m'incite à prendre tout cela très au sérieux. Je n'ai pas la moindre envie de rire. Elle semble s'apprêter à parler et je concentre mon attention vacillante sur ses lèvres.

Mais elle tousse ... Je sens le poids de l'alcool pressuriser mon crâne alors que je me lève en m'appuyant sur le dossier de ma chaise.

"J'arrive ... Olga...bouchka. Ton sirop."

Une secte ? Et si ma grand-mère faisait partie d'une secte ? C'est l'explication la plus plausible que je peux trouver dans mon état. Dans notre état. Car l'hallucination est sans aucun doute collective.

Je me dirige vers la salle de bain en me tenant quelque peu aux murs, malgré mon vague désir de paraître sobre. Je fouille dans la petite armoire pour trouver l'élixir. J'ai bien du mal à stabiliser ma vision sur les petites boites blanches qui dansent.

-"Ton flacon c'est lequel Babouchka ?"

Un peu inquiet, j'ajoute à l'attention de l'Asiatique, histoire qu'il se rende utile pendant ma fouille :

-"Monsieur soyez bon vous pouvez lui faire un verre d'eau ?"
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Sam 29 Nov 2014 - 22:21

En fait tu l'entends tousser, elle ne peux pas te répondre. Mais la mémoire te revient, tu prends le sirop qui va bien, et tu reviens tout tremblant vers elle. L'asiatique lui porte un verre d'eau comme s'il s'agissait du saint graal

elle le prend en le remerciant tant se faire que peut, ce qui calme assez sa toux pour que tu puisses lui faire avaler son sirop. Tu vois dans les yeux de l'homme qu'il inquiète sincèrement pour ta grand-mère.

Lorsque le calme est revenu, le temps que sa voix revienne, elle te fait signe de t’asseoir face à elle. Tu repères direct ta bouteille, à à peine un mètre de distance...il fait soif...

-" hum hum...mon petit xiǎojī"

Ils te regardent tous les deux. Visiblement c'est toi qu'elle appelle comme ça

-" Ecoute, il est peut-être temps que je t’explique certaines choses sur ta famille...mon ami zhangyú me rappelle que parfois, ce qu'on aimerait laisser derrière nous finit toujours par reparaître. C'est une longue et assez incroyable histoire, et je comprends que cela puisse te paraître invraisemblable au premier abord, mais je t'assure que je ne radote pas.
Tout cela remonte à ...ouf, ma mémoire me joue des tours. zhangyú, mon chérie, rappelle-moi?"

Le dénommé zhangyu lui sourit, et cela semble suffire à Babouchka pour retrouver la mémoire

-"Oh oui, j’étais jeune à l’époque; et assez jolie jeune fille, hein mon zhan (sourires complices entre eux deux- tu te sent très mal à l'aise) et ma foi, la guerre était finie. Pas totalement bien sur, tu connais ton histoire, mais la notre, notre Guerre, avait cessé. Figure toi que certaines personnes, sur cette terre, on la chance, ou la malchance, t'attirer le regard ou les faveurs de certaines "personnes" qui peuvent changer le monde...tu comprends de quoi je parle?

avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Dim 30 Nov 2014 - 11:47

Assis devant ma grand-mère après lui avoir administré son sirop victorieusement retrouvé, je ne peux m'empêcher de remarquer toute la sollicitude qu'ils ont l'un pour l'autre. Ce serait un peu vexant si je n'étais pas autant déphasé par la situation.

Je fais le point sur l'homme pendant que Babouchka se remet de sa quinte de toux. Il semble tellement admiratif et bienveillant que je peine à lui coller une étiquette de gourou fanatique. Et puis c'est moi qui m'occupe des maigres comptes de Babouchka. Je me serais aperçu d'une perte (ou d'un gain) substantiel de revenu.

Ma bouche toute sèche réclame ma boisson et mon regard dévie malheureusement dans cette direction, juste avant qu'Olga Vassilievna me rappelle ... xiǎojī ? Pardon ?

Je me tourne aussitôt vers elle et me penche même, essayant de rivaliser de sollicitude avec l'inconnu. Mon front et mes tempes transpirent. Les deux me scrutent mais je reste stupide. Mon aïeule poursuit et livre le nom de son complice. Zhangyú, son chéri ?? Mon regard bête va de l'un à l'autre. Je me sens comme le dindon de la farce, comme un étranger dans mon propre appartement. Dans ma propre famille ! Je suis partagé entre la peur primaire d'être l'objet d'une méchante farce et l'angoisse d'avoir perdu ma grand-mère dans les limbes de sa folie.

Dans mon cerveau une fonction est toujours en éveil malgré l'alcool et les émotions : classification et combinaison croisée dynamique des informations. Or l'âge apparent de ce type en santiags n'est pas compatible avec la date de naissance de ma grand-mère et leur rencontre en pleine terreur stalinienne. Fort de cette assurance, je tente de me concentrer sur la question de l'aïeule que je chéris mais que je devine en danger. Je ne vois que trop bien à qui fait référence sa question...

-"Mais Babouchka... je sais oui que tu admirais le grand Staline et que sa disparition vous a tous bouleversés... Et je sais que c'est grâce à toi et à tes parents que nous avons gagné seuls la Grande Guerre Patriotique contre Hitler. Tu m'as raconté les privations, les sacrifices ..."

Je la scrute avec des yeux brûlants. Babouchka a souvent radoté mais je sais aussi que l'histoire de notre famille n'a pas encore été écrite, que j'ignore à peu près tout de ce qui s'est vraiment passé. Je déglutis péniblement.

-"Est-ce que cet homme est... de notre famille ? Est-ce que grand-père n'est... Raconte, Babouchka. N'aie honte de rien. Raconte."  

J'essaie de l'encourager en m'approchant et lui prenant la main, même si les miennes sont moites.
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Dim 30 Nov 2014 - 21:03

-" Oui, un peu comme un membre de notre famille. En tout cas un ami fidèle, un compagnon qui ne m'a jamais quitté toutes ces années.
Oui, la Guerre...mais pas celle-ci. L'autre. Ah, mon dieu, si j'avais le droit de te l'expliquer au moins. Bref, comme te l'aurais dit si bien Oncle Ho, le plus dur à la guerre, c'est lorsqu'elle se termine. Car les mécontentements, les désirs de vengeances, la haine, le pouvoir, tout cela va contrecarrer les désirs de réparer et de soigner les blessures.
Bien sur, les capitalistes, la guerre froide tu connais. Mais dans le monde d'après guerre, beaucoup de factions allaient tenter de s'approprier le plus de pouvoirs, de domination, bref, tout ce qui avait déjà mené ce monde au bord du gouffre...
Tu me suis pour l'instant?
Un jour, je fus invitée à remplir mon devoir pour la Patrie: ton grand père eut un peu de mal à comprendre, mais j’étais prête. Dans le monde de l'époque, enfanter un nouveau membre du parti était le premier devoir de la citoyenne, et je me suis acquitté de ma tache avec succès.
Ta mère...."

Elle te regarde, pleine de tendresse, comme autrefois quand tu étais enfant. Elle se baisse vers toi pour te parler tendrement:

-"Ta mère fut une déesse! Oui, une vraie! Enfin presque. Je fut envoyé vers un monde merveilleux, au milieu des dragons millénaires et de créatures fantastiques comme tu n'en as jamais imaginé! J'ai même eu l'honneur de croiser l'Empereur de Jade lui-même, qui me donna comme compagnon Baolang, ici présent. Je fut l’épouse d'un dieu, bon juste une concubine, et encore, j'ai porté son enfant; cette enfant, ta mère, fut promise à un antique et antédiluvien esprit qui enfanta un petit être plein d'avenir et doublement divin par son héritage; toi! Oui, je sais, tu penses que je divague ou que je te conte encore une de ces histoires de ton enfance. Mais peut-être, peut-être, que ces histoires que tu aimais tant n’étaient pas si irréelles que ça?
Qu'en penses-tu?"

avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Lun 1 Déc 2014 - 20:15

Chaque mot que prononce mon aïeule me plonge un peu plus dans l'étonnement et la perplexité. Je regrette d'avoir tant bu car ma tête est lourde et je dois redoubler mon attention. Une "autre" guerre, un "Oncle Ho", ma mère déesse, des dragons millénaires et un esprit antédiluvien... Elle me regarde comme si j'étais enfant et en effet des souvenirs me viennent qui témoignent que ma grand-mère n'a pas tourné la carte. Elle me racontait ce genre d'histoire. Et pourtant elle affirme que cette fois ce ne sont pas des histoires.

Je me redresse sur mon siège, me frotte le front d'un revers de manche de chemise, jette un bref regard à l'homme...

-"Babouchka jamais je ne mettrai ta parole en doute. Si tu me dis que ces contes sont vrais ... OK."

Me revoilà dans mon élément : l'analyse froide et logique à partir de faits, aussi extravagants soient-ils. Olga Vassilievna n'est plus en danger de s'étrangler et rien n'indique qu'elle divague. Et puis la présence de ce type n'est pas fortuite. Et puis la vodka rend les choses simples et naturelles.

-"... si je résume, tu as été appelée ailleurs qu'en Russie pour avoir un enfant. Dans cet ailleurs se trouvaient des animaux et des personnages de contes, tu y as croisé l'empereur de Jade qui revenait souvent dans tes histoires avant de m'endormir, oui je m'en souviens. Là-bas ... tu as été unie à M. Baolang, ici présent. Mais tu l'as appelé Jangou tout à l'heure ... c'est le même ?"

L'idée que l'homme "ici-présent" avait pu être uni à ma grand-mère il y a plus d'un demi-siècle me semble toujours très suspecte mais soit, j'ai décidé de ne rien mettre en doute.

-"Alors toi et M. Baolang avez eu une fille, maman, qui a reçu de M. Baolang un titre divin, qui lui a permis, avec l'intervention d'un esprit, de me transmettre à moi également des titres divins ?"

Je pose mes deux mains sur les genoux, d'un air songeur. Il me manque quelque chose, un verre de vodka par exemple. Je relève les yeux sur Olga Vassilievna pour affronter son tendre regard et répondre à sa question.

-"J'en pense que je suis très honoré, très chanceux, d'avoir une telle parenté. C'est ce que je ressens, de la fierté. C'est à peine croyable, Babouchka. Mais je te crois ! Je te croirai toujours. L'Empereur de Jade..."

Je m'égare dans les mille questions que mon cerveau embrumé conçoit à chaque seconde.  

-"Est-ce que cela signifie quelque chose pour le reste de ma vie ? Cet esprit attend quelque chose en retour ?"

Que ce soit oui, que ce soit non, j'étais déjà prêt à trinquer avec mes deux camarades nocturnes en l'honneur de ces révélations.
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Lun 1 Déc 2014 - 22:56

L’œil gauche de ta grand-mère, qu'elle a toujours eu un peu faible, se voile petit à petit, signe que la fatigue la rattrape.

-" Mais non, mon petit, Bao est à mes cotés comme ami seulement. Un "Tèquán", comme on me l'a présenté. Un protecteur, un allié si tu préfères. Et..."

Il te faut un peu de temps pour te rendre compte que Babouchka décroche un peu. Juste pour toi le temps d'attraper la bouteille et de vider ce qui reste dans ton verre.

Elle se reprend:

-"je... Ou en étais-je?"

elle regarde son voisin.

-"Oui, tu as raison. J'ai promis de ne jamais rien révélé."
Elle te regarde droit dans les yeux. "Et bien si, je te dirais tout, tu le mérite mon petit"

-"Non, tu es plus que ça. Tu te souviens du petit Piotr venu en échange culturel de Minsk? Et bien ta Baboushka elle a fait un peu pareil. Pour grande personne. Avec les chinois. Pour éviter la Guerre, le Citoyen a décidé qu'il fallait renforcer nos liens, et se faire des alliés, pour que le jour ou Ils reviendront, nous serions tous unis. Et bien ta mère fut le fruit de mon union avec cet esprit chinois. Mais Elle-même dû "s’échanger culturellement" avec un autre esprit, plus au sud; ah je me souviens, ça a pas été évident, ni elle ni Lui ne voulaient! Et tu te souviens comment était ta mère!
Au départ on lui avait dit que les Amatsu c’était le mieux; mais elle nous a fait un de ces scandale! Finalement on est arrivé à lui trouver un divas pour époux, mais ce fut pas évident pour autant, le seul qui lui plaisait n’était autre qu'un scribouillard inepte qui refusait systématiquement! Je suis sure qu'elle l'a fait exprès! "

Pendant tout ce discours, tu vois le fameux Bao bouger nerveusement, épiant à droite à gauche, comme si quelque chose n'aller pas.

D'ailleurs, ta bouteille est vide. Ça te contrarie un peu.

-"Finalement elle a accepté, lui a été gentiment "obligé" de se plier à la décision de ses Maîtres; et..."

Un brouhaha important. Tu entends des coups contre ta porte, et pourtant tu ne peux pas t’empêcher d’écouter ce qu'elle te raconte.

"- tu es le fils d'un dieu, Arkadi, et un grand destin t'attend." Ta grand-mère doit élever la voix pour que tu puisses l'entendre. Des voix se font entendre dans l’appartement, et tu entends même ce que tu devines être les bruits d'un combat dans ton dos. Bientôt Babouchka doit hurler pour que tu l'entendes
-" Ton héritage est sous mon lit dans la vieille valise marron; prend le et fuis! Ne te retourne pas, cherche Oncle Ho l'horripilant il t'expliquera le reste de ce que tu dois savoir".

un crie derrière toi, sauvage, terrifiant. Ta grand-mère semble entouré d'un vent puissant qui vous encercle tous les deux. Elle se redresse, faisant face au danger que tu ne peux pas voir

-"Va, rebenok, il est temps"

avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Loubianka le Ven 5 Déc 2014 - 8:27

J'observe le dialogue silencieux entre mon aïeule et son "Bao", ainsi que les marques de fatigue et de confusion chez mon interlocutrice. La sécheresse de ma gorge enfin apaisée, j'accorde une attention redoublée aux paroles mystérieuses et solennelles de Babouchka. Dans sa théorie incroyable de l'échange culturel matrimonial divin elle parvient à me caser une critique de maman ! Une preuve de plus qu'elle ne délire pas.

Les Amatsous ? Un ... un scribouillard inepte ? Mon cerveau ankylosé peine à suivre ce mélange de jargons et je regrette instinctivement de ne pas avoir enregistré tout ça dans mon smartphone. L'attitude de Bao se modifie, il perd sa sérénité. Moi de même, car ma bouteille est vide et le système d'Olga Vassilievna trop compliqué à décoder.

J'ai des questions à poser mais malgré le chahut extérieur qui se greffe à tout ça, je me suspends aux lèvres tremblantes de l'aïeule. L'ensemble du volume sonore semble grimper et je m’agrippe à ses syllabes. Babouchka est dans un état que je lui ai rarement vu. Alors que je reçois son ordre bizarre un cri me perce les tympans et me foudroie. Mon coeur manque un battement dans l'horreur de ce qui peut se trouver dans mon dos. Mais une rafale de vent aussi incompréhensible que le reste m'enveloppe avec ma grand-mère, qui se dresse devant moi telle l'héroïne des temps jadis.

Terrifié et médusé par cet enchaînement, je ne retiens qu'une chose concrète : la directive de mon aïeule. Lui obéir est la chose la plus simple et la plus naturelle dans ce chaos.

-"J'y vais !" Dis-je avec une détermination encouragée par mon état alcoolisé. Le verre et la bouteille vides me tombent des mains et je me lève précipitamment. Mes jambes sont cotonneuses et lourdes mais elles marchent.

Je me dirige, "sans me retourner", aussi droit que possible vers la chambre de Babouchka avec une seule idée en tête : la "vieille valise marron". Enchaîner les étapes dictées par Olga c'est tout ce qui me préoccupe. Je songe seulement à prendre au passage ma veste, qui contient argent, papiers, smartphone et clés, conditions essentielles pour "chercher Oncle Ho l'horripilant" une fois que je serai sorti d'ici. Même en plein cauchemar je tache de rester méthodique.
avatar
Loubianka

Messages : 321
Date d'inscription : 01/05/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Lou
Rôle dans l'asso:
Titre Honorifique:

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Satan le Ven 12 Déc 2014 - 13:45

Tu pénètres dans la chambre ta veste à la main, et te jette presque au sol, près du lit. Parmi les moutons de poussière, les médocs, les mouchoirs usagés et d'autres choses peu ragoutantes, tu vois distinctement une vieille valise marron clair à l'air usé et défraîchi. Tu la tires à toi en entendant les cris, les paroles incompréhensibles criées par Babouchka, les meubles renversés; des éclairs de lumière vive jaillissent de la salle à manger.

Lorsque tu portes la valise devant toi, la porte de la chambre se ferme violemment sous l'effet du vent soudain qui s’était levé. Puis c'est le silence...

Interloqué, tu attends quelques instants l'oreille tendue. Rien. Au moment ou tu allais pour vérifier, la porte explose dans ta direction! Tu sens des échardes de bois venir se planter un peu partout dans ta peau. Malgré la douleur tu as le temps de voir que devant toi se tient un homme, ou presque! Son corps est celui d'un cheval, sa tête est cornue tel un taureau, et visiblement il te fonce dessus!

On va donc tester les règles de combat! Pour l'instant, la créature va donc utiliser son Endurance pour tenter de forcer le passage devant lui, sa Force pour endommager tout ce qu'il va toucher, et son Agilité au cas tu essayerais de l’éviter.
A toi de donner les 3 actions, et les carac associées, que tu veux tenter
avatar
Satan
Modérateur
Modérateur

Messages : 4612
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 51
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom IRL :: Guylain
Rôle dans l'asso: Victime brutale
Titre Honorifique: Traitre en chef

Revenir en haut Aller en bas

Re: RUSSIE un petit appart au centre de Moscou la nuit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum